Les injections de Botox ou toxine botulique

L’injection de Botox est le traitement de médecine esthétique le plus réalisé aujourd’hui. C’est une technique utilisée pour réduire les rides d’expression du visage mais aussi au niveau des sourcils, du sourire, du cou et, plus étonnant, en traitement contre la transpiration. Injection botox front Si le terme Botox est celui qui est le plus couramment utilisé, c’est véritablement le principe actif appelé “toxine botulique” qui se retrouve dans les injections.

Qu’est-ce que la toxine botulique ?

C’est une substance qui permet de détendre les muscles et diminue donc les contractions musculaires responsables de l’apparition de rides et ridules comme celles du front, les pattes d’oie (au coin des yeux) et les rides inter-sourcilières aussi appelées “ride du lion”. La toxine botulique permet un bon comblement des rides du visage pour un résultat naturel et sans cicatrice. En plus de diminuer les rides d’expression, la toxine botulique permet de repositionner les structures abaissées comme les sourcils, la pointe du nez ou les lèvres qui ont tendance à tomber avec l’âge. Elle permet aussi de retendre la peau du cou, signe de vieillissement particulièrement visible mais également de réduire l’hyperhidrose ou transpiration excessive, principalement au niveau des aisselles.

Faire appel à un chirurgien esthétique

Un traitement par injection de Botox est un acte de médecine anti-âge qui peut, en théorie, être effectué par d’autres praticiens qu’un chirurgien esthétique. Aujourd’hui, seuls les chirurgiens plasticiens, chirurgiens de la tête et du cou, ophtalmologistes et dermatologues sont habilités et autorisés à pratiquer ces injections. Néanmoins, seul un chirurgien esthétique est formé à la chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice. Il est donc le plus à même de proposer à ses patientes un traitement efficace et effectué dans de bonnes conditions. Le chirurgien a une excellente connaissance de l’anatomie du visage et sait donc exactement dans quelle partie précise il doit effectuer les injections de toxine botulique pour un meilleur résultat en fonction des souhaits et besoins du patient mais aussi de son anatomie. Lors de la consultation, le chirurgien peut proposer les meilleurs traitements à ses patients, ce qui n’est pas forcément le cas d’autres praticiens ne disposant pas des mêmes connaissances en médecine esthétique. De même, il lui est possible de vous orienter vers d’autres soins que l’injection de botox en fonction des résultats escomptés et du large panel de soins à sa disposition, comme le traitement par PRP aussi appelé Vampire Lift . Bénéficier d’injections de toxine botulique pratiquées par un chirurgien esthétique est un gage de qualité mais aussi de sécurité et de minutie supplémentaire surtout dans des zones plus complexes où il est essentiel d’avoir une grande connaissance musculaire.

Pourquoi faire des injections de toxine botulique dans le cabinet d’Ajaccio ?

Choisir de me confier votre traitement et de pratiquer les injections de Botox dans mon cabinet à Ajaccio vous garanti une proximité rassurante et un suivi parfait sur du court, moyen et long terme. Vous disposez également d’un meilleur suivi et de la possibilité de vous rendre plus facilement au cabinet en cas de souci ou de question suivant les injections de Botox. Il est recommandé à chaque chirurgien de revoir les patients 15 jours après les injections de toxine botulique. Cela permet d’apprécier les muscles qui ont le mieux réagi au traitement et d’ainsi de réétudier et parfois modifier la répartition des points d’injection ou les doses de Botox à injecter. Il est donc plus simple pour le ou la patient(e) de choisir un cabinet à proximité de chez lui, comme mon cabinet d’Ajaccio. Pour toute demande de renseignements ou prise de rendez-vous, n’hésitez pas à appeler mon cabinet et à laisser vos coordonnées.

Les cicatrices post augmentation mammaire

Petit retour aujourd’hui sur l’une des questions les plus fréquentes quand on évoque la chirurgie de la poitrine, il s’agit des cicatrices post-opératoires liées à l’opération.

Pourquoi existe-t-il des cicatrices ?

L’augmentation mammaire est aujourd’hui une pratique courante, offrant un taux de satisfaction très élevé. Mais, du fait même de la nature de l’intervention, une trace d’incision est inévitable. Elle est le signe le « témoin » de l’introduction de l’implant permettant la modification de la taille ou de la forme du sein. Malgré tous les progrès de la science, il n’est pas possible d’envisager l’absence totale de cicatrices. Mais le but reste toujours de la rendre la plus « invisible » possible. Lorsqu’une patiente a recours a une augmentation mammaire, il y a trois types de cicatrices possibles, selon la méthode choisie par le chirurgien pour introduire les prothèses mammaires et l’incision pratiquée.

La cicatrice autour de l’aréole

Aussi appelées cicatrices , elles sont situées entre le marron de l’aréole et la couleur de la peau, sur l’hémi-circonférence inférieure. Ce sont les cicatrices liées à une augmentation mammaire les plus discrètes. Ces cicatrices n’empêchent pas l’allaitement et n’entraînent pas nécessairement plus de problème de sensibilité que les autres types de cicatrices. La limite de cette méthode vient du diamètre de l’aréole. Si celle-ci est trop petite, il ne sera alors pas possible d’introduire l’implant mammaire de manière satisfaisante. Cette méthode permet de placer la prothèse mammaire avec une précision optimale.

La cicatrice sous les bras (axillaire)

Si cette méthode était la plus populaire il y a quelques années, nous l’utilisons de moins en moins souvent aujourd’hui. Son avantage principal réside dans le fait que le sein reste vierge de toute cicatrice puisque l’incision se fait « sous le bras ». En utilisant cette méthode, il y a un « risque » que la cicatrice de la patiente soit assez épaisse et chéloïde (boursouflée). De plus, cette voie est moins précise pour la mise en place d’un implant et le risque majeur est que la prothèse se déplace vers le haut du sein. Une asymétrie mammaire peut apparaître et donc augmenter le besoin d’une retouche chirurgicale. C’est toutefois la technique la plus utilisée lorsque le diamètre de l’aréole ne permet pas l’introduction de l’implant.

La cicatrice au niveau du sillon sous mammaire

Pour avoir cette cicatrice, la technique est d’introduire les implants dans le pli mammaire, au niveau du sillon sous mammaire. Cette cicatrice reste invisible lorsque la patiente se tient debout et n’apparaît que lorsqu’elle se couche. C’est une voie peu invasive et elle permet l’introduction de l’implant mammaire en passant directement à l’arrière du sein, sans traverser la glande mammaire. Cela n’engendre aucun risque pour un éventuel allaitement ni pour la sensibilité du mamelon. Cette technique permet l’introduction de toute taille de prothèses car l’incision peut être agrandie sans problème (contrairement à la voie péri aréolaire). Cela permet aussi de réduire l’espace entre les deux seins en rapprochant les implants. L’un des inconvénients de cette technique réside dans le fait que l’implant soit en contact avec la cicatrice. Cela peut entraîner des difficultés de cicatrisation surtout chez une patiente fumeuse.

Les cas particuliers

Dans les cas les plus complexes, il peut être nécessaire de réaliser d’autres types d’incision :
  • une incision verticale
  • en forme de T inversé
Ces incisions sont plus grandes que les précédentes mais parfois, il est essentiel de les pratiquer afin d’obtenir un résultat chirurgical plus satisfaisant et avoir moins de difficultés à l’introduction de l’implant mammaire. 

Prendre soin des cicatrices

Chaque femme ne réagit pas de la même façon lors de la cicatrisation. La nature de la peau, l’âge de la patiente, la taille de l’incision sont autant de critères qui vont modifier la réaction. Toutefois, dans tous les cas, il est primordial de suivre quelques recommandations de base afin d’aider le processus de cicatrisation. Ainsi il faudra nettoyer régulièrement les cicatrices et bien les sécher,  et refaire les pansements et éviter l’exposition au soleil. Il vous sera prescrit des crèmes à appliquer ainsi que des brassières de soutien afin d’aider le maintien. Enfin, sachez que votre hygiène de vie ( tabac, alcool, alimentation…) va interférer dans le processus. En résumé, il n’est pas possible de présager du type de cicatrice voulue. Cela sera établi lors des deux consultations préalable que nous aurons ensemble. Votre morphologie mais la taille et la forme de l’implant choisi indiqueront les différentes possibilités qui s’offrent à nous lors de l’opération. Bien évidement, le but de tout chirurgien esthétique est de réaliser la cicatrice la plus fine et légère possible. Il est toutefois très important de bien appréhender cela ensemble afin de bien percevoir le type de cicatrices post opératoires. Si vous souhaitez des renseignements sur l’augmentation mammaire, contactez mon cabinet.

Les hommes et la chirurgie esthétique

Aujourd’hui, les hommes représentent près de 30% des patients en chirurgie esthétique. La gente masculine prenant de plus en plus soin de sa santé mais aussi de son apparence, les solutions de chirurgie et de médecine esthétique sont adaptées à la plupart des demandes.

Chirurgie plastique homme

 Pourquoi les hommes font-ils appels à la chirurgie esthétique ?

 Avec l’augmentation de la durée de vie et l’envie d’être plus séduisant, mieux dans sa peau mais aussi de rester le plus performant possible, et pour longtemps, il n’est pas rare de voir un homme subir certaines interventions chirurgicales. Ainsi, vouloir se sentir rassuré sur son apparence physique, plus dynamique, plus jeune et plus séduisant sont des désirs masculins normaux et de plus en plus répandus. Cela passe par une utilisation de cosmétiques pour hommes, marché de plus en plus florissant, mais aussi par une désacralisation de l’appel à la chirurgie esthétique, qui n’est plus un tabou.

Les opérations les plus demandées par les hommes

L’hypertrophie de la poitrine

La gynécomastie est une affection fréquente et qui touche essentiellement les hommes. Elle est à l’origine de nombreux complexes surtout dans l’intimité, ou sur la plage, lorsqu’il faut exposer son torse. Ainsi, l’opération permet aux hommes souffrant d’un développement anormal de la glande mammaire de retrouver un torse d’homme plus viril. L’intervention consiste à enlever la glande mammaire en pratiquant une petite incision au pourtour inférieur de l’aréole. Les cicatrices sont plus facilement dissimulées ainsi.

Si l’hypertrophie est due à un surplus de tissus graisseux, le traitement sera une liposuccion des cellules graisseuses en excès. Les cicatrices sont légèrement rosées, comme pour toute intervention de lipoaspiration mais disparaissent rapidement.

 La chirurgie des paupières

Pour certains hommes, les premiers signes de vieillissement sont vus comme une perte de vigueur et de performance. Ainsi, il est possible de corriger des paupières lourdes et fatiguées en pratiquant une blépharoplastie. Cette chirurgie des paupières permet de corriger les excès de peau sur les paupières supérieures et/ou inférieures et de supprimer les excès graisseux qui forment des poches sous les yeux. Le regard de l’homme est plus jeune, détendu et reposé.

 Le lifting

 Cette opération a pour but de rajeunir le visage. Les liftings sont de plus en plus demandés par les hommes, surtout après 60 ans. Avec l’âge, la peau perd de son élasticité et se relâche progressivement. Le lifting permet, lorsqu’il est réalisé efficacement, de faire que le patient paraisse dix ans de moins.

Les hommes subissent aussi des injections d’acide hyaluronique pour combler rides et ridules sur le visage.

L’otoplastie

 Il s’agit de la chirurgie des oreilles décollées ou mal-formées. Cette opération est souvent demandée par les hommes jeunes. Elle peut se pratiquer dès le plus jeune âge. Les hommes adultes peuvent voir dans cette intervention une solution efficace et fiable à leur problème d’oreilles décollées. Si le décollement est avéré, alors l’intervention est couverte par l’assurance maladie.

La rhinoplastie

Les demandes masculines pour une opération du nez sont de 20%. Les hommes ayant recours à la rhinoplastie sont souvent jeunes. La correction ne doit pas être trop prononcée pour rester naturelle.

La liposuccion

 Le souhait de se débarrasser de son ventre ou de ses poignées d’amour est également très répandu chez les hommes. Ils subissent alors des liposuccions ou lipoaspirations pour redessiner leur silhouette de façon plus harmonieuse.

Si le ventre est relâché, avec un abdomen distendu, une abdominoplastie est recommandé et peut être associée avec une liposuccion légère.

La pénoplastie

C’est une opération permettant d’augmenter la longueur et/ou le diamètre d’un pénis jugé trop petit. Le chirurgien utilise la technique du lipofilling pour augmenter le diamètre du pénis et il pratique la section du ligament suspenseur du pénis pour augmenter la longueur (de 2 à 4 centimètres).

Micro-greffes de cheveux

Calvitie et chute de cheveux sont des motifs fréquents de consultation. Ces affections sont corrigées par des micro-greffes de cheveux qui permettent une restauration capillaire naturelle.

 Pour toute question, n‘hésitez pas à me contacter et à venir consulter au cabinet.


Les ultrasons focalisés : Ulthera

Le cabinet à Ajaccio vient de se doter d’un nouvel appareil destiné à “lifter” sans intervention de chirurgie. Son nom : Ulthera. Il s’agit d’un équipement de haute technologie qui permet de lifter en profondeur le visage et le décolleté et ainsi de lutter contre les effets du vieillissement sur votre peau.

Ulthera et Ulthérapy

Ultheapy Ulthera L’Ultherapy est une technique récente non invasive, pour le remodelage du visage, du cou et du décolleté. Cette technologie utilise l’énergie sûre et durable des ultrasons pour stimuler la structure profonde des couches de la peau sans en altérer la surface. On parle ici dlurasons focalisés

Les conditions de l’Ultherapy

Puisqu’il s’agit d’une technique de chirurgie esthétique, l’Ulthéra se doit de répondre aux mêmes règles législatives qu’une intervention traditionnelle. Ainsi, l’ultherapy ne peut être pratiquée que par un spécialiste en médecine esthétique, en dermatologie, en chirurgie esthétique ou encore en chirurgie maxillo-faciale formé par le laboratoire. Comme pour un lifting, il n’est possible de planifier une séance d’ultherapy qu’après une consultation médicale visant à expliquer les résultats désirés, les avantages et les inconvénients de la technique. Comme pour chaque intervention, nous vous soumettrons un devis. Celui-ci précise la ou les zones à traiter, le nombre de séances nécessaires au traitement, le tarif en euro… Sur le devis, la bonne pratique consiste à spécifier si une chirurgie complémentaire doit être effectuée, et ce avant ou après l’ultherapy.

Comment se passe une séance d’ulthera ?

Le ou la patient(e) est installé(e) confortablement, en position semi-allongée. Puis la peau des zones à traiter est démaquillée. Il faut tester la sonde avant toute utilisation sur le patient. En début de séance, le chirurgien effectue un test de laxité cutané afin de déterminer l’effet immédiat de la procédure sur la tonicité de la peau en fin de séance. Le traitement début toujours par la sonde profonde qui améliore la tension du plan profond puis se poursuit par la sonde superficielle sur les mêmes zones. Le choix des zones à traiter et du nombre de lignes de traitement est fait par le médecin. A la fin de la séance, un nouveau test de laxité cutané est effectué.

Durée de la séance

La durée d’une séance dépend du nombre de zones que doit traiter le patient et du nombre de « lignes » défini par zone. En moyenne, pour traiter le cou, il faut une heure. Comptez 30 minutes pour le front et 30 minutes pour le haut du visage. Pour le bas du visage, il faut environ une heure.

Pour un effet rapide

L’ulthera offre un résultat immédiat à la fin de la séance. Ce résultat ne correspond qu’à 15% du résultat final (donc après plusieurs séances). Après la procédure, il est possible que la peau présente quelques œdèmes. Vous pouvez reprendre vos activités normales une heure après la séance.

Quels sont les avantages de l’ultherapy ?

machine-ultherapy-ulthera-liftingIl s’agit d’un lifting sans chirurgie. Cette procédure est efficace à 90% en fonction de la zone à traiter et de la qualité de la peau du patient. Le résultat reste toujours naturel et ne laisse aucune cicatrice, contrairement au lifting du visage effectué de manière chirurgicale. Contrairement à certains lasers, cette technique de brûle pas la peau. Cela reste relativement indolore. Vous évitez également les risques d’allergie. Aucun corps étranger ni de substance pharmacologique n’est injecté sous la peau. Cette technique améliore la tonicité de la peau de manière significative. Elle est la seule technique efficace sur les rides du décolleté et n’y laisse aucune cicatrice. Vous pouvez reprendre votre travail ou votre activité sportive juste après la séance. Cela ne nécessite aucune convalescence. Cette technique vous laisse la possibilité de réaliser une nouvelle séance seulement 6 mois après la première.

En conclusion :

Les ultrasons focalisés de l’Ulthérapy s’avèrent être une excellente alternative pour ceux qui ne veulent pas se tourner vers une opération de chirurgie esthétique mais qui souhaite découvrir les effets d’un lifting facial ou lifting de la poitrine. N’hésitez pas à prendre contact avec mon cabinet pour plus d’informations sur cette pratique et sur l’Ulthéra à Ajaccio. En savoir plus sur le site http://ultherapy.fr/

Les solutions chirurgicales contre les fesses plates

Devenu phénomène de mode depuis quelques années, pendant longtemps la chirurgie esthétique a représenté la solution idoine pour bon nombre de personnes ayant des « fesses trop plates ». Traitement fesses plates L’augmentation du volume des fesses, peu importe la méthode utilisée, est choisie en fonction de la morphologie de la patiente (poids, présence de lipoméries ou excédents graisseux localisés, largeur des cuisses, de la taille…). Cela intègre aussi bien sûr les envies personnelles et la culture de la personne souhaitant de fesses avec un volume différent.

Pour qui ?

Tout d’abord, la chirurgie des fesses peut concerner les hommes comme les femmes même si ces dernières passent plus souvent au bloc pour ce type d’intervention. Cette « obsession » des fesses rebondies vient directement des pays d’Amérique Latine, le Brésil en tête.

Comment augmenter le volume des fesses plates avec la chirurgie esthétique ?

Grâce à la chirurgie, il est maintenant possible d’augmenter le volume des fesses jugées trop plates ou encore tombantes. Ainsi, le fessier de la patiente devient plus rond et rebondi. Il existe plusieurs techniques pour augmenter le volume des fesses. Le choix d’une de ces techniques se fait selon les fesses d’origine de la patiente mais aussi du résultat escompté.

Les injections d’acide hyaluronique

C’est une technique non chirurgicale qui consiste à injecter de l’acide hyaluronique dans les fesses. Cela s’adresse surtout aux patientes qui souhaitent augmenter le volume de leurs fesses ou les remodeler de manière à corriger un défaut dans leur morphologie. L’acide hyaluronique est un gel 100% naturel et d’origine non animal. En revanche, il est biodégradable et a donc une tendance à se résorber. Pour continuer d’avoir des fesses parfaites, il faut donc recommencer l’opération tous les ans.

Les implants fessiers

C’est la technique chirurgicale à privilégier lorsque la patiente requiert une augmentation modérée à importante. Les implants se composent de gel de silicone cohésif qui ressemblent aux prothèses mammaires mais en plus résistants. Choisir les implants fessiers promet de bons résultats, si cette opération est correctement réalisée. Lors de l’opération, l’implant est introduit à travers une incision réalisée dans le pli inter fessier. Ainsi, la cicatrice qui en résulte est presque entièrement dissimulée. Il s’agit ici d’une opération comportant quelques risques post-opératoires qui nécessite un suivi régulier au cabinet après l’intervention.

Le lipofilling ou injection de greffe de cellules graisseuses

Cette technique consiste à augmenter le volume des fesses en injectant à la patiente sa propre graisse dans la partie des fesses que celle-ci veut voir augmenter. La graisse est prélevée dans une zone où elle est en excès comme dans la culotte de cheval ou l’abdomen. Grâce à cette technique, la patiente augmente son volume fessier sans avoir à introduire un corps étranger sous sa peau. Cela limite les risques infectieux. Le lipofilling permet une augmentation légère à modérée et il est recommandé de refaire une opération 6 mois environ après la première car une partie de la graisse injectée se résorbe systématiquement. Cette opération se fait soit sous anesthésie générale soit sous péridurale.

Suivi Post Opératoire

Peu importe la technique choisie, il est nécessaire de respecter un suivi opératoire rigoureux. Après un lipofilling, les suites opératoires sont plus simples que pour la pose d’implants car il n’y a pas de corps étranger. La patiente peut reprendre une vie normale 3 ou 5 jours après l’opération. En cas de pose de prothèses fessières, il vaut mieux attendre au moins 3 mois avant de reprendre une activité sportive, surtout si les muscles fessiers sont sollicités. Il est possible de reprendre une activité journalière après environ trois semaines. La patiente ne peut se rasseoir que 24h00 après l’opération. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à venir consulter.

Le « Vampire Lift » ou Plasma Riche en Plaquettes (PRP)

Injection PRP Vampire LiftNouvelle venue dans le domaine de la médecine esthétique, et déjà plébiscitée par l’univers des célébrités, la méthode de l’injection par plasma riche en plaquettes, dite aussi Vampire Lift s’est énormément démocratisée ces derniers mois. Le PRP est utilisé dans le traitement de lutte contre le vieillissement.

En quoi consiste l’injection par plasma riche en plaquettes ?

Cette méthode consiste en l’injection de sang dans des parties ciblées du visage. Il s’agit donc, au travers d’une banale prise de sang, de récupérer une petite quantité de votre sang, afin d’en extraire le plasma riche en collagène et protéines pour vous le réinjecter ensuite directement dans le visage ou tout autre partie du corps à traiter. Le plasma extrait et réinjecté contient des facteurs de croissance utilisés pour faciliter le renouvellement des cellules et la production de fibres de collagène et d’élastine. Le collagène étant une protéine participant à l’étirement des tissus et leur maintien. L’élastine, étant également une protéine fibreuses, possédant également des propriétés d’élasticité des tissus. Ce plasma apporte également une action cicatrisante. On retrouve le procédé de l’injection par plasma riche en plaquettes dans l’action de cicatrisation des personnes ayant eu des brulures par le feu par exemple.

Comment se déroule une séance ?

Il est procédé au cabinet du médecin à une prise de sang. 8-10 ml de sang environ vous sont prélevés. Le sang recueilli est ensuite placé dans une centrifugeuse afin de séparer le plasma et de récupérer cet élément : les plaquettes sanguines sont séparées des globules rouges et des globules blancs. Par la suite le sang est réinjecté par le médecin dans les diverses parties du visage : front, mention, pommettes, joues, cernes, cou,… La technique est aussi reconnue pour traiter certaines imperfections cutanées comme les traces d’acné.

Durée et nombre de séances

La séance dure environ 30 minutes et n’est pas douloureuse. Il est procédé avant les injections à l’application d’une crème anesthésiante. Deux séances sont nécessaires au bon déroulement de ce procédé. Une première séance initiale est effectuée au cabinet. Puis une deuxième est effectuée six semaines plus tard, toujours dans le même cadre, afin de parfaire l’effet souhaité. Par la suite seule une séance annuelle est nécessaire. Enfin il est conseillé au patient d’effectuer des séances d’entretien tous les ans si possible mais au minimum tous les deux ans, afin de garantir la pérennité des effets du PRP. La technique du PRP est qualifiée, par la plus part des utilisatrices de « quasi indolore »

Les effets de l’injection par plasma riche en plaquettes

Les effets de cette technique sont très rapidement visibles, presque immédiat : la peau paraît plus lumineuse. Petit à petit la peau regagne en fermeté et élasticité, elle parait plus jeune, plus tendue.

Autre utilisation fréquente : lutter contre la chute des cheveux

Le principe du « Vampire Lift » est également utilisé dans le traitement capillaire. Il est en effet possible de recourir à cette technique afin de lutter contre la perte des cheveux. Le procédé est le même, seul diffère l’endroit d’injection. Le plasma riche en plaquettes est alors injecté au niveau du cuir chevelu afin de stimuler les cellules capillaires et gagner en croissance. La technique du PRP peut aussi être utiliser dans le cadre de la médecine esthétique intime féminine, permettant les même effets de rajeunissement.

Technique « Autologue » sans risque.

La technique utilisée est dite « autologue », c’est-à-dire que les plaquette prélevées proviennent du patient lui-même. Ne comprenant donc aucun risque, cette nouvelle méthode s’apparente à une méthode naturelle de lutte contre le vieillissement de la peau, employant son propre sérum et n’introduisant donc pas de corps étrangers dans l’organisme. Bien évidement, cette méthode de rajeunissement de la peau est aussi bien applicable sur la gente masculine, surtout dans le cadre d’un traitement capillaire sans intervention chirurgicale. N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations. Je serai heureux de répondre à toutes vos questions concernant la technique du PRP aussi baptisée, non sans un certain humour  » Vampire Lfit ».

Congrès Sofcep 2017 à Marseille

J’ai eu le plaisir de participer le 1er juin au 30 eme congrès Sofcep à Marseille.

30 eme congrès Sofcep à Marseille

Il s’agissait donc du congrès annuel national de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens, qui s’est déroulé les 1,2 et 3 juin dans le cadre du Palais du Pharo au coeur de Marseille. Congrès Sofcep 2017 à MarseilleCe fut l’occasion pour moi aussi de retrouver certains jeunes confrères marseillais avec qui je partage chaque semaine quelques heures d’opération mais aussi d’échanges techniques sur nos différentes pratiques. Un congrès comme celui de Marseille, c’est aussi l’occasion de se tenir à la pointe des nouvelles technologies qu’il s’agissent de chirurgie esthétique ou de soins de médecine esthétique. Les évolutions actuelles sont rapides et très importantes, toujours plus pointues avec des résultats de avec des résultats de plus en plus naturels, moins douloureux et plus pérennes dans le temps. Marseille 2017 fut l’occasion d’assister à de très nombreuse et enrichissantes sessions de travail pour découvrir, s’enrichir et surtout échanger entre chirurgiens esthétiques. Cette année, la chirurgie des seins occupait 2 journées entières de travail. C’est à l’image de ce que les interventions de chirurgie mammaire représente dans un cabinet comme le mien. Une journée fut aussi consacrée à l’aspect juridique de notre pratique, domaine pour lequel je suis doublement concerné puisque expert au près de la chambre de Bastia.

Voici le programme qui nous a été proposé ( issu du site internet de la Sofcep)

congres2017Les thèmes majeurs du 30ème congrès de la SOFCEP

 
  • Rajeunir harmonieusement : Lifting, fils tenseurs, injections d’acide hyaluronique, de toxine botulique, induction tissulaire, chirurgie du regard, chirurgie du sourire…
  • Rhinoplastie : De la chirurgie de la pointe du nez à la rhinoscuplture par ultrasons…
  • Augmentation mammaire : Implants, graisse ou technique composite…
  • Le boum de la chirurgie bariatrique : le bodylift
  • Restauration vaginale : Injections, lasers, radiofréquences, nouvelles technologies de réparation, restauration et réjuvénation génitales…
  • Lifter, galber, resculpter son corps en 2017 : Chirurgie des fesses et de la silhouette, nouvelles combinaisons et technologies…
        Pour info :
La Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) est une société savante créée il y a 30 ans et qui regroupe exclusivement des chirurgiens plasticiens français, diplômés en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique, et dont l’activité principale est la chirurgie esthétique. Ses 300 membres représentent aujourd’hui un groupe de praticiens très présents au sein de la société internationale des chirurgiens esthétiques plasticiens (ISAPS) les situant au 4ème rang derrière les Etats – Unis, le Brésil et le Mexique.

38 eme congrès national SFME-AFME

Je serai présent à la 38ème édition du Congrès national de Médecine Esthétique SFME-AFME qui se déroulera les 8 et 9 Septembre 2017 à Paris. Cette édition s’articulera principalement autour de la médecine esthétique anti-âge et sera animée par des professionnels et experts de ces domaines de l’esthétique.

Les thèmes abordés lors de cette 38ème édition

La médecine esthétique anti-âge est un vaste sujet qui concerne aussi bien le visage que la silhouette sur des zones bien ciblées du corps. Les 4 thèmes traités cette années seront :
  • les soins esthétiques et anti-âge pour le visage
  • les traitements contre la cellulite et le surpoids sur l’ensemble de la silhouette
  • les consultation et soins anti-âge en général
  • les dernières nouveautés et recherches
Pour en apprendre davantage sur les dernières innovations anti-âge, des débats et présentations seront proposés toute la durée du congrès. Animés par des cliniciens de renommée internationale mais aussi des scientifiques spécialisés en médecine esthétique anti-âge ces échanges ont pour but de révéler les dernières tendances et avancées dans ce domaine.

Un événement créé par et pour la médecine esthétique

En effet, ce salon est organisé et développé par des médecins esthétiques afin d’apporter des informations pratiques et également techniques aussi bien aux visiteurs qu’aux professionnels du métier.

Informations pratiques

Le Congrès national de Médecine Esthétique SFME-AFME se tiendra cette année au Palais des Congrès, station Porte Maillot à Paris. Pour connaître tous les détails du programme, veuillez cliquer ici.

Earfold, un nouveau traitement pour les oreilles décollées

L’otoplastie est le nom de l’intervention de chirurgie esthétique qui consiste à corriger ce que l’on appelle communément les « oreilles décollées ». Les oreilles décollées sont liées en général à trois malformations possibles et souvent associées, qui altère l’angle et la forme des cartilages, modifiant ainsi l’harmonie du visage.

Qu’est-ce qu’un décollement d’oreilles ? 

Une oreille est considérée comme décollée lorsque son pavillon est trop éloigné du crâne. Cela peut être dû à un repli trop peu important au niveau du haut de l’oreille. En terme technique il s’agit d’un « défaut de plicature de l’anthélix ». Il peut également s’agir d’une malformation du cartilage de l’oreille. Lorsque le cartilage est trop important, cela s’appelle une « hypertrophie de la conque ». Ces défauts peuvent être corrigés par l’Otoplastie, mais aussi depuis peu sans chirurgie esthétique grâce à la méthode de l’implant Earfold®.

L’otoplastie

L’otoplastie est régulièrement pratiquée sur les adolescents et les enfants, afin de corriger dès le plus jeunes ages cette gêne esthétique qu’est le décollement des oreilles. Il faut savoir que cette chirurgie esthétique est une pratique très courante mais que l’intervention est relativement gênante avec la pose de points, de pansement et d’un bandeau. Toutefois, le traitement des oreilles décollées est en train de changer grâce à la nouvelle méthode de l’implant Earfold®.

En quoi consiste l’implant Earfold® ?

Cette nouvelle technique a été inventée en Angleterre et propose une alternative à la chirurgie. En effet, elle consiste à glisser des implants sous la peau afin de corriger le décollement de chaque oreille. Bien sûr, ce traitement ne peut pas s’appliquer à tous les cas et certaines personnes auront recours à une chirurgie classique pour rectifier leur décollement d’oreilles, l’otoplastie.

Pourquoi l’implant Earfold® est une remarquable innovation ?

Une intervention de chirurgie esthétique demande une anesthésie et une préparation psychologique qui n’est pas forcément à la portée de tous. De plus, les oreilles décollées peuvent être un complexe qui fait chuter la confiance en soi dans certains cas. En ce sens, l’implant Earfold® permet une alternative discrète et irréversible sans pansement visible ni besoin d’arrêt maladie. Il peut être posé aussi bien sur des enfants (à partir de 7 ans) que des adultes sans limite d’âge. earfold (1) Cet implant est hypoallergénique et fabriqué à partir de nitinol, un matériau à forte élasticité et répandu en chirurgie esthétique et réparatrice. Il est ensuite recouvert d’un plaquage d’or 24 carats.

Comment se déroule la pose de cet implant ?

La pose dure seulement 15 minutes et nécessite une anesthésie locale effectuée directement dans le cabinet du Dr Alliez. Celle-ci permet la mise en place de l’implant dans le pli de l’oreille (hélix). Avant la pose, lors de la première consultation, le patient et le médecin envisagent ensemble les différentes positions que peut prendre l’oreille une fois le décollement corrigé.  En effet, en fonction de la rigidité du cartilage ou de l’anatomie de l’oreille du patient, la durée du traitement peut varier. Une fois positionné sous la peau, l’implant adhère au cartilage de l’hélix et prend sa position définitive naturellement sans provoquer aucune gène.