Le traitement PRP, pour Plasma Riche en Plaquettes, est une technique nouvellement utilisée pour lutter contre alopécie androgénétique plus communément connue sous le nom de calvitie. Les interventions capillaires font partie des plus demandées par la gente masculine comme nous l’évoquions dans ce sujet sur les hommes et la chirurgie esthétique. L’utilisation nouvelle du PRP permet de ralentir considérablement la chute des cheveux tout en stimulant la repousse et cela sans avoir recours aux implants et greffes. A noter que cette technique est bien sûr adaptée au traitement des chevelures féminines clairsemées. 

Principe de fonctionnement du PRP

Le Plasma est naturellement présent dans le corps. Le sang contient trois types de cellules : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, contenues dans le plasma. Lors d’un traitement PRP, seul les plaquettes sont utilisées car particulièrement intéressantes. En effet, les plaquettes contiennent des facteurs de croissance permettant de revitaliser et même de régénérer les tissus. Nous avions d’ailleurs déjà évoqué l’utilisation du Plasma Riche en Plaquettes dans le traitement anti-âge.
Dans le cas du traitement anti-calvitie, une injection de plasma et de plaquettes permet aux follicules des cheveux d’être stimulés et donc à la chute de cheveux d’être ralentie puis stoppée.

Déroulement type d’une séance

Une prise de sang est nécessaire pour séparer les différents éléments du sang et ainsi obtenir le plasma, seul, naturellement riche en plaquettes. Le sang du patient est ensuite placé dans une centrifugeuse pour en séparer les différents composants et donc récupérer le plasma et ses plaquettes. Ainsi, le PRP est un produit issu de l’organisme lui-même du patient. Il est donc naturel, 100% biocompatible et n’entraîne aucun risque d’allergie ou de rejet. Puisque les plaquettes sont des cellules vivantes, elles recréent du tissu vivant où elles sont injectées. Leurs facteurs de croissance servent à réveiller les cellules souches des follicules pileux. Ainsi, les follicules, stimulés, fabriquent un nouveau cheveu.

Pour fonctionner de manière optimale, le plasma est ensuite injecté, grâce à une fine aiguille, directement dans le cuir chevelu du patient. Cela se fait sous anesthésie locale, dans un bloc stérile. Il est donc nécessaire de réaliser ce traitement en clinique, pas simplement en cabinet médical.
Une séance dure environ 30 minutes et le traitement, pour être efficace, doit comprendre 4 séances espacées d’une quinzaine de jours. Il est nécessaire de réaliser une séance d’entretien tous les ans par la suite.

Si le patient sollicite en plus du PRP un traitement en chirurgie capillaire, alors les différents greffons prélevés (souvent sur la nuque) sont placés dans un bain de stockage contenant du sérum physiologique et du PRP. Cela aide à rendre le greffon plus résistant et augmente les chances de réussite de la greffe.

Dans ce cas, le traitement aide à réactiver toutes les cellules souches présentes dans la zone à greffer. Cela permet aussi de favoriser la cicatrisation sur la nuque après la greffe de cheveux.

Les résultats escomptés

Après le traitement, il n’est pas rare qu’une légère inflammation apparaisse, avec un oedème et quelques rougeurs. Cela dure pendant quelques heures après la séance puis disparaît rapidement. Il est possible de reprendre immédiatement toutes ses activités, tant professionnelles que sociales, sans problème.

Après la première séance, le patient peut observer un changement immédiat. Les cheveux sont plus brillants, plus soyeux mais également plus épais au toucher. Dès la deuxième séance, une nette diminution de la chute des cheveux est visible. C’est après la troisième séance que la repousse effective des cheveux est constatée.

Pour que votre connaissance de cette technique soit complète, le PRP utilisé est le Kit Proteal avec réinjection indolore grâce au système Mesogun U 225 de Needleconcept

Pin It on Pinterest