Augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est une intervention visant à corriger une hypoplasie mammaire. Celle-ci se définit comme un volume de seins insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la patiente. Chirurgie esthetique mammaire L’hypoplasie mammaire peut être liée à un défaut de développement lors de la puberté et/ou favorisée par un amaigrissement, un allaitement ou des perturbations hormonales. Sauf cas exceptionnels, cette intervention ne bénéficie d’aucune prise en charge par l’Assurance- Maladie. Une augmentation mammaire peut être réalisée par deux types de procédures chirurgicales : Le choix de la technique utilisée dépend de la morphologie de la patiente ainsi que de ses souhaits. Dans certains cas, ces deux techniques peuvent être associées.  

Déroulement de la consultation

Dans le domaine de la chirurgie esthétique, deux consultations préopératoires à 15 jours d’intervalle minimum sont nécessaires avant de réaliser une intervention. Elles permettent d’analyser précisément votre demande, de poser le diagnostic et d’établir la meilleure stratégie afin de redonner à votre poitrine le meilleur résultat cosmétique possible. Elles ont pour but de vous informer sur les différentes techniques chirurgicales possibles en insistant sur leurs principes, leurs risques et les résultats attendus. Au terme de celles-ci, une fiche d’information personnalisée vous sera remise.  

L’augmentation mammaire par prothèses

Elle consiste en l’implantation d’une prothèse adaptée à la morphologie de chaque sein. Cela permet d’en augmenter le volume, de corriger une légère ptose mammaire tout en redessinant la silhouette. En cas de ptose mammaire ne pouvant être corrigée par la seule mise en place de prothèse mammaire, la réalisation d’un lifting mammaire ou mastopexie peut y être associée.  

Les prothèses mammaires

La composition des prothèses mammaire diffère selon les habitudes des chirurgiens et la poitrine de la patiente. En général, l’enveloppe de la prothèse et son contenu sont composés de silicone. Les prothèses mammaires se différencient en fonction de plusieurs critères :
  •  forme : anatomique ou ronde
  •  texture : lisse ou texturée
  •  dimension : hauteur, largeur, projection
  •  volume
Le choix des prothèses dépend de la morphologie de la poitrine de la patiente ainsi que de la demande de celle-ci.  

L’intervention chirurgicale

L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie générale et dure environ 60 minutes. Les prothèses mammaires peuvent être introduites par différentes voies d’abord : axillaire (aisselle), péri-aréolaire et sous mammaire. Elles peuvent être placées en position pré-pectorale (devant le muscle grand pectoral), rétro-pectorale (derrière le muscle grand pectoral) ou en « Dual Plan » (devant la muscle dans la partie inférieure et derrière le muscle dans la partie inférieure du sein). Le choix entre ces différentes techniques dépend principalement de la morphologie initiale de la poitrine de la patiente. En fin d’intervention, un pansement ainsi qu’un soutien gorge de contention est placé afin de maintenir votre poitrine et d’éviter les douleurs liées aux mouvements du corps.  

La période post opératoire

Les suites opératoires sont généralement simples et nécessite la réalisation de pansements réguliers pendant une quinzaine de jours. Les douleurs post opératoires sont soulagées par les antalgiques et peuvent être majorées par l’utilisation excessive des bras. Le soutien gorge de maintien doit être porté pendant une durée de 4 à 8 semaines. La survenue d’œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) est fréquente et normale. Ceux ci peuvent persister une quinzaine de jours. Le résultat définitif n’est obtenu qu’après un délai de un an. Aucun arrêt de travail ne peut être délivré en cas d’intervention chirurgicale non prise en charge par l’Assurance – Maladie. Les consultations post opératoires permettront de vous donner de précieux conseils afin de rendre le plus discret possible les éventuelles cicatrices.  

L’augmentation mammaire par réinjection de graisse

Elle associe une lipoaspiration des zones graisseuses (hanches, cuisses, abdomen, genoux) à une purification de cette graisse puis à sa réinjection dans les seins. Dans cette technique, l’augmentation du volume mammaire est dépendante de la quantité de graisse disponible chez la patiente.  

L’intervention chirurgicale

L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie générale et dure environ 90 minutes. La lipoaspiration est réalisée à l’aide de canules à faible aspiration afin de ne pas endommager le tissu graisseux. Cette graisse est purifiée par centrifugation puis réinjectée minutieusement dans chaque sein. En fin d’intervention, des pansements sur au niveau de la poitrine et des zones donneuses ainsi qu’un vêtement de contention sont placés afin d’éviter les douleurs liées aux mouvements du corps.  

La période post opératoire

Les suites opératoires sont généralement simples et nécessite la réalisation de pansements réguliers pendant une quinzaine de jours. Les douleurs post opératoires sont soulagées par les antalgiques et peuvent être majorées par l’utilisation excessive des bras. Le vêtement de contention doit être porté pendant une durée de 4 à 8 semaines. La survenue d’œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) est fréquente et normale. Ceux ci peuvent persister une quinzaine de jours. Le résultat définitif n’est obtenu qu’après un délai de un an. Aucun arrêt de travail ne peut être délivré en cas d’intervention chirurgicale non prise en charge par l’Assurance – Maladie. Les consultations post opératoires permettront de vous donner de précieux conseils afin de rendre le plus discret possible les éventuelles cicatrices.