Les solutions chirurgicales contre les fesses plates

Devenu phénomène de mode depuis quelques années, pendant longtemps la chirurgie esthétique a représenté la solution idoine pour bon nombre de personnes ayant des « fesses trop plates ». Traitement fesses plates L’augmentation du volume des fesses, peu importe la méthode utilisée, est choisie en fonction de la morphologie de la patiente (poids, présence de lipoméries ou excédents graisseux localisés, largeur des cuisses, de la taille…). Cela intègre aussi bien sûr les envies personnelles et la culture de la personne souhaitant de fesses avec un volume différent.

Pour qui ?

Tout d’abord, la chirurgie des fesses peut concerner les hommes comme les femmes même si ces dernières passent plus souvent au bloc pour ce type d’intervention. Cette « obsession » des fesses rebondies vient directement des pays d’Amérique Latine, le Brésil en tête.

Comment augmenter le volume des fesses plates avec la chirurgie esthétique ?

Grâce à la chirurgie, il est maintenant possible d’augmenter le volume des fesses jugées trop plates ou encore tombantes. Ainsi, le fessier de la patiente devient plus rond et rebondi. Il existe plusieurs techniques pour augmenter le volume des fesses. Le choix d’une de ces techniques se fait selon les fesses d’origine de la patiente mais aussi du résultat escompté.

Les injections d’acide hyaluronique

C’est une technique non chirurgicale qui consiste à injecter de l’acide hyaluronique dans les fesses. Cela s’adresse surtout aux patientes qui souhaitent augmenter le volume de leurs fesses ou les remodeler de manière à corriger un défaut dans leur morphologie. L’acide hyaluronique est un gel 100% naturel et d’origine non animal. En revanche, il est biodégradable et a donc une tendance à se résorber. Pour continuer d’avoir des fesses parfaites, il faut donc recommencer l’opération tous les ans.

Les implants fessiers

C’est la technique chirurgicale à privilégier lorsque la patiente requiert une augmentation modérée à importante. Les implants se composent de gel de silicone cohésif qui ressemblent aux prothèses mammaires mais en plus résistants. Choisir les implants fessiers promet de bons résultats, si cette opération est correctement réalisée. Lors de l’opération, l’implant est introduit à travers une incision réalisée dans le pli inter fessier. Ainsi, la cicatrice qui en résulte est presque entièrement dissimulée. Il s’agit ici d’une opération comportant quelques risques post-opératoires qui nécessite un suivi régulier au cabinet après l’intervention.

Le lipofilling ou injection de greffe de cellules graisseuses

Cette technique consiste à augmenter le volume des fesses en injectant à la patiente sa propre graisse dans la partie des fesses que celle-ci veut voir augmenter. La graisse est prélevée dans une zone où elle est en excès comme dans la culotte de cheval ou l’abdomen. Grâce à cette technique, la patiente augmente son volume fessier sans avoir à introduire un corps étranger sous sa peau. Cela limite les risques infectieux. Le lipofilling permet une augmentation légère à modérée et il est recommandé de refaire une opération 6 mois environ après la première car une partie de la graisse injectée se résorbe systématiquement. Cette opération se fait soit sous anesthésie générale soit sous péridurale.

Suivi Post Opératoire

Peu importe la technique choisie, il est nécessaire de respecter un suivi opératoire rigoureux. Après un lipofilling, les suites opératoires sont plus simples que pour la pose d’implants car il n’y a pas de corps étranger. La patiente peut reprendre une vie normale 3 ou 5 jours après l’opération. En cas de pose de prothèses fessières, il vaut mieux attendre au moins 3 mois avant de reprendre une activité sportive, surtout si les muscles fessiers sont sollicités. Il est possible de reprendre une activité journalière après environ trois semaines. La patiente ne peut se rasseoir que 24h00 après l’opération. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à venir consulter.