Réduction mammaire


La réduction mammaire, est une intervention permettant de corriger l’hypertrophie mammaire. Celle-ci correspond à un développement excessif du volume mammaire. L’hypertrophie mammaire peut être naturelle et/ou favorisée par une prise de poids, l’âge, ou des modifications hormonales. En cas résection d’un volume supérieur à 300 grammes par sein, cette intervention peut être, pour partie, prise en charge par l’Assurance – Maladie. L’excès de volume mammaire peut être responsable de douleurs chroniques notamment au niveau des épaules et du rachis. L’intervention consiste à réduire le volume mammaire ainsi qu’à ré ascensionner la poitrine tout en lui redonnant un galbe naturel et harmonieux. Une réduction du diamètre de la plaque aréolo-mammelonaire est souvent nécessaire. Cette intervention nécessite la réalisation de cicatrice en « T inversé » ou en « ancre de marine ».


Déroulement de la consultation

Dans le domaine de la chirurgie esthétique, deux consultations préopératoires à 15 jours d’intervalle minimum sont nécessaires avant de réaliser une intervention. Elles permettent d’analyser précisément votre demande, de poser le diagnostic et d’établir la meilleure stratégie afin de redonner à votre poitrine le meilleur résultat cosmétique possible. Elles ont pour but de vous informer sur les différentes techniques chirurgicales possibles en insistant sur leurs principes, leurs risques et les résultats attendus. Au terme de celles-ci, une fiche d’information personnalisée vous sera remise.


L’intervention chirurgicale

L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie générale et dure environ 90 minutes. En fin d’intervention, un pansement ainsi qu’un soutien gorge de contention est placé afin de maintenir votre poitrine et d’éviter les douleurs liées aux mouvements du corps.


La période post opératoire

Les suites opératoires sont généralement simples et nécessite la réalisation de pansements réguliers pendant une quinzaine de jours. Les douleurs post opératoires sont soulagées par les antalgiques et peuvent être majorées par l’utilisation excessive des bras. Le soutien gorge de maintien doit être porté pendant une durée de 4 à 8 semaines. La survenue d’œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) est fréquente et normale. Ceux ci peuvent persister une quinzaine de jours. Le résultat définitif n’est obtenu qu’après un délai de un an. En cas de prise en charge par l’Assurance – Maladie, un arrêt de travail pour une durée moyenne de 15 jours peut être délivré. Les consultations post opératoires permettront de vous donner de précieux conseils afin de rendre le plus discret possible les éventuelles cicatrices. Afin d’assurer la stabilité esthétique du résultat le maintien d’un poids stable est fortement conseillé.


Fiche de synthèse / éléments pratiques

  • Hospitalisation : 24-48 heures
  • Convalescence : environ 7 à 10 jours
  • Arrêt de travail : 15 jours
  • Arrêt d’activité sportive : 4 à 8 semaines
  • Soutien gorge de contention : 4 à 8 semaines
  • Résultat définitif : 1 an